Carnet

Vue 92 fois
16 septembre 2020
Portrait - Une ingénieure Agro dévouée à son art

June PIETRA Ingénieur Paris Grignon (2000)

JUNE PIETRA (PG 2000)

Scientifique et Ingénieur agronome de formation, June a toujours baigné dans le monde artistique. Depuis son enfance, son médium préféré était l’aquarelle. Jusqu’aux postes qu’elle a occupés pendant sa carrière, elle n’a cessé de faire évoluer son art créatif et sa vraie passion qu’elle pratique actuellement à temps plein.

 

Depuis 4 ans, cette jeune artiste a déjà monté son entreprise et sa propre marque « les CENT CIELS DE JUNE ». En 2018, elle a participé à la biennale des Aquarellistes ayant lieu chaque année au nord de la France et a eu l’opportunité d’assister aux leçons de l’une de ses références en la matière, Ewa Karpinska. Ces leçons lui ont permis d’aller de l’avant dans le développement de sa technique et la maîtrise de l’eau d’aquarelle.

À travers le paysagisme, l’aménagement d’espaces verts et le développement durable des paysages, June n’a fait qu’apprendre à s’adapter mais aussi à nourrir sa passion cachée. C’est comme ça qu’elle est parvenue à réaliser son rêve d’enfance, qu’elle ne cesse de perfectionner. En effet, June a déjà participé à 3 expositions collectives à Nouméa et a commencé à donner des cours à partir de la fin de cette année. Elle aimerait transmettre les fondements de cet art qui demande de l’anticipation et un travail de conception en amont, ainsi qu’un grand lâcher prise dans l’instant et une rapidité d’exécution.

Turner, Delacroix, et les aquarellistes modernes Jean Louis Morelle et Leslie Abadie lont beaucoup inspiré. Cependant, totalement autodidacte, June s’est retrouvée à créer ses magnifiques carnets de voyages qu’elle développait en les échangeant avec d’autres artistes quand elle a rejoint les UrbanSketchers de Paris.

Avec un style réaliste, June prend beaucoup de libertés avec les couleurs et dans la composition du sujet quand elle traite le paysage ou en dessinant un portrait. Pour elle, l’aquarelle a une profondeur d’évolution importante et elle commençait à peine à travailler des compositions plus complexes et ambitieuses. Participer à des expositions à Paris et à l’international est un de ses prochains objectifs.

À travers ce portrait, June nous apprends que grâce à sa passion, elle a pu affronter la peur des changements et expérimenter le lâcher prise. Ce qui lui a permis de créer sa propre voie, dans la nature fascinante de la Nouvelle Calédonie, et d’exprimer sa vision de la beauté des paysages du monde.



Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.

Proposer une annonce