Retour au numéro
Vue 39 fois
17 juin 2019

Constant Lecoeur élu secrétaire perpétuel de l’Académie d’agriculture de France

 Ancien IGPEF et haut fonctionnaire au ministère de l’Agriculture, il est membre de l’Académie d’agriculture de France depuis cinq ans dont il vient d’être élu secrétaire perpétuel.


 Animé par le sens du service et du consensus depuis ses études à Nancy (68) et à Dijon (70), Constant est toujours en mouvement. Durant sa carrière terminée en tant qu’ingénieur général des ponts, des eaux et des forêts (IGPEF), il a occupé des postes dans l’enseignement, l’administration centrale (formation, recherche et développement) Durant sa carrière terminée en tant qu’ingénieur général des ponts, des eaux et des forêts (IGPEF). Il a alors acquis une grande connaissance des nouvelles technologies et des politiques publiques. Ces fonctions l’ont aussi ouvert aux nouveaux métiers et à la prospective. Il a même été président de l’Observatoire des missions et métiers (OMM) entre 2003 et 2013. Constant est passionné par la transmission des savoirs et de l’expérience. Cette qualité est un atout précieux pour aider l’Académie d’agriculture de France à toucher un public plus diversifié. Fraîchement élu Secrétaire perpétuel, il souhaite la voir agréger et diffuser le maximum de connaissances pour encourager l’innovation, notamment par une politique de communication sur les réseaux sociaux. Conscient de la nécessité, dans notre monde complexe, de cultiver le transversal et la coopération entre les disciplines, il voudrait également développer des partenariats avec les Académies-sœurs, les écoles d’agronomie, l’INRA, le CIRAD et le CNRS.

FORMÉS POUR ÊTRE DES ACTEURS DU CHANGEMENT
Convaincu que l’Académie doit participer à la gestion des changements, Constant va l’aider à écouter, expliquer, préparer les esprits en leur donnant du sens, sans jamais rien imposer. Etranger à l’esprit de chapelle, très proche de ses associations d’anciens (IPEF, AgroParisTech Alumni), il les a aidées pour fusionner au début des années 2000, dans le respect de leurs différences. Également président d’UniAgro de 2013 à 2016, il a profondément marqué ses pairs. Le nouveau Secrétaire perpétuel témoigne d’un sens humain très fort, partagé avec son épouse Hélène, également haut fonctionnaire. Ayant frisé deux fois le burn-out, il a appris ainsi à repérer ses limites et à faire un travail sur lui tout en approfondissant sa foi chrétienne déjà très vive. Né en 1948, il se dit marqué par le scoutisme, le mouvement Emmaüs et par son père, inscrits dans la mouvance du catholicisme social des années de l’Après-Guerre. 

Auteur

Articles du numéro

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.