Liste des articles
Vue 33 fois
26 juin 2019

AnaEnsaia : Assemblée Générale 2019…

Chaque année, nos adhérents se réunissent lors de l’Assemblée Générale.
Mettre sur pied cet événement, c’est faire des rencontres durables et renforcer son réseau d’agros dans la région.
Si pour 2019 des mains se lèveraient du côté d’Auxerre, nous aimerions dès à présent trouver les organisateurs pour les prochaines éditions.
Quelle ville sera prête à accueillir ce rassemblement en 2020, 2021…?
Lille, Lyon, Rennes, Bordeaux...?
Si vous êtes prêts à former une équipe du tonnerre, contactez-nous !


Interview de Pascal LEPAGE /N80 Organisateur de l’Assemblée générale 2018 à Verdun 

Quand as-tu décidé de rejoindre l’association des anciens de l’ENSAIA ?
J’ai été en contact pour la première fois avec le réseau des anciens élèves pendant mes années d’étude à Nancy, lorsque j’étais en 3ème année. J’ai alors eu la chance de participer à l’assemblée générale des brasseurs, qui m’a beaucoup impressionné par le nombre de participants et l’ambiance qui y régnait. J’ai décidé d’adhérer au réseau, et bien m’en a pris : c’est en discutant avec les anciens que j’ai trouvé mon premier boulot. Puis je suis parti produire de la bière en Afrique fi n 1981. J’y suis resté jusqu’en 2013, je revenais 1 à 2 fois par an en France. J’ai quand même réussi à participer à quelques AG, cela m’a permis de garder le contact, internet n’étais pas aussi développé à l’époque !

Alors, comment s’est passé l’organisation ?
Finalement, tout s’est déroulé assez naturellement. Etant fi ls d’agriculteurs, j’ai pris contact avec la coopérative agricole locale, EMC2, en sollicitant leurs structures pour nos réunions préparatoires. J’y ai trouvé des partenaires d’organisation, également anciens de l’ENSAIA : Mathias SEXE et Claire SAILLANT. Le monde est petit ! L’équipe s’est étoffée avec Bernard HEUSELE, ancien directeur de l’Union Laitière de la Meuse, que j’ai rencontré via mon frère, éleveur, Yves GAVEL directeur des pompiers de la Meuse rencontré via les pompiers de mon village, Anne, Jean Christophe et Mathilde via le réseau. Les anciens de l’ENSAIA se trouvent partout. Pour la salle, ça a de nouveau été un coup de chance, je discutais avec le maire de Verdun en visitant le marché de Noël, qui avait lieu dans le Centre International de la Paix. Je lui demande où je pourrais organiser l’assemblée générale des anciens, et il me répond : « Ici non ? C’est très bien ! ».

Ton meilleur souvenir de l’AG ?
Très difficile de choisir. Pendant la soirée dansante à Verdun, on avait prévu une petite animation, et tout le monde a joué le jeu. Mais j’ai aussi une déception : il n’y a pas eu assez de participants. C'est vraiment dommage, pour les absents, de ne pas avoir pu profi ter de tels moments de partage et de convivialité ! Venez ! On retrouve toutes les générations, et il y a une super ambiance. Un peu de fête dans ce monde de brutes !

Le mot de la fin ?
« Il est 18h30, je vais bientôt avoir faim ».
Au fond l’association est comme une grande famille où il fait bon échanger dans un monde que je trouve de plus en plus égoïste. J’espère que les AG suivantes continueront à perpétuer ce bel esprit.

Auteur

Articles liés

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.